17 mai 2018

A propos des trobairitz...






Miquèla Stenta, qui intervient régulièrement dans les rendez-vous des Compagnons de Paratge, donnera une conférence ce vendredi 25 mai 2018 à 21h (entrée libre) à Saussan http://www.saussan-herault.fr (salle des Trobars) sur le thème : « Femmes d'Oc en écriture : des trobairitz à nos jours, quelques exemples »
Un rendez-vous proposé par l'association intercommunale Daici Dalai daicidalai@gmail.com

15 mai 2018

Un duo de « Bonnes Femmes » à Mazamet

À Mazamet, au Musée du Catharisme, ce samedi 19 mai 2018, à 18h 
dans le cadre de la Nuit des Musées (entrée libre),
vous pourrez suivre une conférence à deux voix :
"Les cathares en question. Mise au point sur une controverse actuelle"
par Pilar Jimenez et Anne Brenon.

 Déconstruction ou destruction ?
« Le « catharisme » n’a jamais existé... Il s’agit d’une invention de la fin du XIXe siècle. Il est rare dans le domaine de la recherche historique de pouvoir dire sans réserve qu’un champ d’études vieux de plus d’un siècle est dépourvu de tout fondement scientifique »….
Cette tonitruante affirmation, dûe à l’historien australien M.G. Pegg, est extraite d’un dossier consacré aux cathares, publié par la revue L’Histoire en décembre 2016. Comme l’ensemble du dossier lui-même, elle est représentative de la volonté aujourd’hui affichée par certains médiévistes, de mettre un terme aux « études cathares moribondes », considérant que l’histoire de l’hérésie médiévale n’est rien de plus qu’une « légende tenace ». Ce qui induit que les historiens qui,
jusqu’ici, s’y sont laissé prendre, ont péché par naïveté ou incompétence…
Que faut-il en penser ?
On analysera ici, à partir des différents éléments du dossier de L’Histoire, les arguments et méthodes employés par ces auteurs adeptes de la « déconstruction »
historique – ce qui ne manque pas de réserver quelques surprises. Il est certes inhérent au chantier historique critique de discuter de l’interprétation des sources ; il l’est moins.
Anne Brenon et Pilar Jimenez animent le CIRCAED (Collectif International de Recherche sur le Catharisme Et les Dissidences)

• Musée du catharisme. Rue des Casernes. 81200 Mazamet
Tél 05 63 61 56 56
contact@museeducatharisme.fr
www.museeducatharisme.fr

11 mai 2018

L'évocation de 1218 à Lézignan

L’Espace Gibert était bien garni ce vendredi 4 mai à Lézignan-Corbières pour suivre la conférence-lecture organisée par les Compagnons de Paratge sur la mort de Montfort à Toulouse, le 25 juin 1218.
Ci-après, l’article paru dans L’Indépendant le dimanche 6 mai.


21 avr. 2018

Alienor d'Aquitaine

LE 25 JUIN 1218 ÉVOQUÉ À LÉZIGNAN, CE VENDREDI 4 MAI

Vous pouvez découvrir à la Maison Gibert (24, av. Max-Dormoy, à Lézignan-Corbières), jusqu'au 20 mai, deux expositions proposées par le CIRDÒC et l’IEO-Aude : la première consacrée aux troubadours Camins de trobar
la seconde à cette grande dame de l'histoire occitane et européenne : Alienòr d'Aquitània.

L'Association Espace Gibert et les Compagnons/Companhs de Paratge vous convient à une conférence-lecture le vendredi 4 mai à 18h30 (entrée libre), dont le thème sera « 25 juin 1218 : la mort de Montfort » :

- présentation historique, par Jean-Louis Gasc

- lecture d'extraits de la Cançon de la Crosada (en occitan médiéval, occitan contemporain et français) et d'un poème d'Auguste Fourès par Miquèla Stenta, Mirelha Braç et Alan Roch.

5 avr. 2018

Programme année 2018

gravure d'époque
En cette année 2018, les Compagnons/Companhs de Paratge

- proposeront une conférence-lecture le vendredi 4 mai à Lézignan (Espace Gibert, 18h30) sur : 1218 à Toulouse (en parallèle des expositions Camins de Trobar et Alienòr d'Aquitània)
- s'associeront au Sirventés d'Estiu de l'IEO-Aude et du Cercle Occitan del País de Carcassona, du 2 au 13 juillet à l'Ostal Sirventés (79, la Trivalle à Carcassonne) : exposition de photos et gravures sur la Croisade ; conférences de Gérard Zuchetto sur les troubadours face à la Croisade (vendredi 6, 18h30), Jean Sagnes sur l'histoire d'Occitanie (lundi 9, 18h30) et Jòrdi Labouysse sur l'année 1218 à Toulouse.
- organiseront leur journée de rencontre annuelle le samedi 29 septembre à Villespy, sur le thème : « La Croisade contre les Albigeois et la littérature ». Un moment musical clôturera la journée dont le programme est en cours d'élaboration.

••• Les Compagnons/Companhs de Paratge bénéficient du concours de l'ADREUC, du CIRDÒC, de l'IEO-Aude et du Conseil Départemental de l'Aude.
Pour nous joindre : 04 68 25 19 78 ; ostal.sirventes@wanadoo.fr ;
Compagnons/Companhs de Paratge c/o IEO-Aude BP 51042 11860-Carcassonne Cedex

23 mars 2018

Cortesia: i a quicòm que truca


Les Monuments nationaux annoncent une manifestation Cortesia pour Pâques à la Cité. Verrait-on pour une fois dans les murailles des vicomtes Trencavel une mise en lumière des troubadours et de cette notion de cortesia, des règles régissant la vie en société, dans les rapports entre hommes et femmes
 ?

Qué nani ! ou plutôt que nenni ! : la notion troubadouresque devient la re-création d'une salle d'arme et la présentation des techniques de combat du XIIIe siècle. De plus « Les chevaliers déambuleront dans le château et prendront leur tour de garde. » La poésie médiévale occitane se transformera-t-elle en chants de corps de garde ?

Contre-sens historique ? Non-sens culturel ? Poisson d'avril frelaté ? Ravalement à un simple affichage « exotique » de la langue occitane ?
À vous de juger !

20 janv. 2018

2018, Toulouse se souvient

Toulouse: vestiges du palais des rois wisigoths
Outre l’anniversaire de la mort de Montfort devant Toulouse en juin 1218, voici un autre moment de l’histoire de la Ville rose qui sera célébré cette année : le 16e centenaire de la fondation du royaume wisigoth de Toulouse en 418. Pour commémorer cet événement, vient d’être créée l’association « Toulouse Wisigothique » qui écrit :
«  Madame, Monsieur,
Nous souhaitons vous informer de la création, le 18 décembre dernier, de l’Association TOULOUSE WISIGOTHIQUE, enregistrée à la préfecture de la Haute-Garonne en janvier 2018.
Selon l’article 2 de ses statuts, l’Association a pour objet général de contribuer à la préservation et à la diffusion de la mémoire wisigothique de Toulouse en soutenant ou en organisant des études et des événements consacrés à cette période de l’histoire (Ve-VIe siècles). Elle a pour objet spécifique la réalisation et la promotion d’événements durant la période 2018 – 2020 destinés à marquer le 1600e anniversaire de la fondation du royaume wisigoth de Toulouse.
L’Association est dirigée par un Bureau composé d’un président, Jean Cassaigneau, d’un vice- président, Jean-Marie Pailler, d’une secrétaire générale, Emmanuelle Boube et d’un trésorier, Georges Reynaud.
Son plan d’activités, conçu dans l’esprit de la motion adoptée par le conseil municipal de la ville de Toulouse le 12 octobre 2017, comporte l’organisation de conférences publiques, le soutien à la réalisation d’une exposition internationale par le Musée Saint-Raymond et à divers projets tels que l’érection d’un monument ou la composition d’une oeuvre musicale à la mémoire des rois wisigoths de Toulouse. Le plan prévoit également l’encouragement d’entités publiques et privées toulousaines à commémorer la mémoire wisigothique de la ville par des actions qui leur soient propres, telles que la dénomination de bâtiments ou de salles, la réalisation de documentaires, la création de prix et de concours, la présentation d’ouvrages, etc.
Nous espérons avoir le plaisir de vous compter parmi nous prochainement. »
Pour adhérer, adressez vos noms, adresses (postale et Internet), à l’adresse suivante : Association Toulouse Wisigothique 19, rue Franc 31000 Toulouse
avec un chèque à l’ordre de l’Association Toulouse Wisigothique de 20 euros (cotisation normale) ou de 10 euros (cotisation étudiants). Les dons sont les bienvenus, précise la toute jeune association.